BD : UN MONDE EN PIECES

Un article de Dominique Ruin de l’Echiquier Beauvaisien sur une BD recommandée par Caïssa.


Par Gaspard et Ulysse Gry

Editeur : Presque Lune – Collection : Lune Froide

Les deux premiers tomes peuvent être librement consultés en ligne : Un monde en pièces

Merci encore Dominique pour cette belle découverte !


Un monde en pièces

Voilà un roman graphique qui peut être placé au centre de votre bédéthèque.

Les frères Ulysse et Gaspard Gry ont déjà publié deux tomes d’une œuvre dont les personnages sont des pièces d’Echecs qui s’appellent : Jaiseth, Détroit, Acathe, Idisse…

Idisse ? Tiens ! Ce n’est pas le nom d’une case ! Du moins pas de celle d’un échiquier.

Il faut dire qu’Idisse est une réfugiée d’un autre plateau, celui du jeu de dames.

D’autres jeux sont aussi évoqués tels que le go, le backgammon ou le mah-jong qui forment d’autres contrées (plateaux) plus ou moins prospères.

Celui où se déroule l’action est New-Ebène aux catégories sociales bien marquées. A la tête se situe le roi. Les dirigeants sont des tours, la classe moyenne est constituée des cavaliers et les pions forment la base à qui l’on fait miroiter la « promotion ».

Les fous sont en dissidence car ils ne veulent pas « filer droit » et préfèrent le hasard à la stratégie. Ils se sentent en « légitime démence ».

Le premier tome intitulé « Coups d’Etat » plante le décor et les personnages tout en développant l’intrigue.

La réflexion sur la société est déjà là avec la description d’une prise de pouvoir et le rôle des médias. Les couvertures du magazine Le Pion ponctuent le récit tout en formatant l’opinion publique.

Le deuxième tome « Noir comme neige » parle plus d’affrontements d’idées, de l’exercice du pouvoir et de ses conséquences. Les médias sont toujours présents et se diversifient avec notamment : « Valeurs Echiquéennes », « Mediapartie » et « Paris Mat ».

On y découvre aussi le chessball et un chess wonderland.

L’intrigue continue de se déployer et on attend le tome 3 pour voir se réaliser le plan de la tour et, peut-être, découvrir celui de Sissa

Le graphisme et la mise en page son superbes avec naturellement l’utilisation du noir et blanc.

Le joueur d’Echecs aura plaisir à retrouver une multitude de références à son jeu : des citations comme : « Pour être efficace un cavalier a besoin d’avant-postes. Nimzowitsch Livre IV, Verset XVIII. », un univers dans lequel : on boit de l’Echec et Malt au « Coup de trop », on se restaure au « Burger Queen », on aperçoit l’affiche du film de Renoir « La règle du jeu » ainsi que des graffitis échiquéens…

Il pourra aussi gagner quelques points d’ego car il semble être le dieu de cet univers ; les salutations et les incantions étant : « Que le joueur nous déplace » et, en page cuture à la fin du premier tome, on l’évoque à propos d’une série. Celle-ci serait « à la limite du blasphème car elle parle « d’un monde parallèle et loufoque où notre Créateur ne serait pas seul, mais un parmi des millions d’autres Joueurs… ». Une belle mise en abyme peut être inspirée de celle de Borges ! (Dieu déplace le joueur et celui-ci la pièce…).

Résultat de l’analyse : Un ouvrage qui a les avantages du trait et de la qualité.

2 réflexions sur “BD : UN MONDE EN PIECES

  • 13 mars 2020 à 22:55
    Permalien

    Belle découverte et un graphisme qui ne laisse pas indifférent.Un sacré coup de genie de faire d’un échiquier une ville et des personnages un peu à la Gotham.Du coup, je me suis rendu sur le site.Merci Franck

    Répondre
    • 14 mars 2020 à 11:44
      Permalien

      C’est Dominique qui a découvert cette bd et écrit l’article. Me suis contenté de le publier. En effet, c’est une ambiance un peu à la Gotham avec pour les échéphiles des tonnes de références évidemment.
      A bientôt Frédéric et merci pour tes contributions sur ce site.

      Répondre

Laisser un commentaire